ÉLECTIONS RÉGIONALES 2021
Partager

Listes présentées aux adhérent·e·s pour les investitures EELV

Les listes déposées serviront de base pour l’élaboration de la liste finale sur la partie des investitures EELV.

En effet, la CRE devra présenter au CPR du 23 janvier un ou des scénarios équilibrés respectant la parité des listes, la parité des têtes de listes de section, la proportionnelle des listes candidates au niveau régional, en tenant compte de l’ordonnancement des listes soumises au vote des adhérents, sur la base de scénarios plausibles de résultats attendus et notamment sur plusieurs cercles de gagnabilité ou éligibilité.

Ce vote en ligne a donc pour but de déterminer le « poids » de chacune des 4 listes dans la liste finale.

Pour participer au vote, vous devrez être à jour de cotisation en 2021. Pour payer votre cotisation ou vérifier que vous êtes à jour, connectez-vous sur https://soutenir.eelv.fr/mon-profil/

Le scrutin aura lieu du 12 janvier au 15 janvier à 18h.

Quatre listes ont été déposées :

Vous trouverez ci-dessous la composition de chacune des listes (répartie en 8 sections départementales) ainsi qu’une profession de foi.

Liste A : Démocratie Ecolo

Présentée par la motion Démocratie Ecolo

75777891
1Stanisiere PhilippeKhiari SabineBastide Jean PierreRouyer Michel
2Gien GabrièleMorlais JeanChouabbia SarahBouvard Francine
3Schaffauser ThierryMerel KarineBRIDJA HakimPolverelli Patrick
4Aoutia FatimaMoreau YannDucout DominiqueKasperet Patricia
5Nieto PhilippeL’HENORET Solène
6Noble BrigitteSÉBILLE Rémy 
7LE CORRE Yves
8SOLER Anaïs
92939495
1Le Guenniou AnneMAGNE JanickSZYMANSKI SamuelMouhamad Roumana
2Bury ThomasPoirier MichelBAHRI SandraPiedeleu Pascal
3Bentaleb NassimaBentaleb RatibaBOSSARD BrunoTek Céline
4Tallieu TomChirouse AlbertSIMON ElianeLimam Wajdi
5Hildenbrand CatherineBEN-MOHAMED KhaledBARTEL Evelyne
6HAMADA GamalDEHAUDT EliseALVARO Pasquale

Démocratie Ecolo 

Présentation de nos huit têtes de liste 

Philippe Stanisière (75) 

Paris 11, membre du BE national en charge de l’international, militant du numérique et des minorités (religieuses, régionales, LGBT, ethniques) féministe. 

Généraliste sur toutes les questions écolo, après 13 ans de parti. A occupé quasi toutes les fonctions internes, avec un accent sur l’effondrement et la postcroissance. Dans un groupe d’élus, saura être un bon négociateur et stratège. Accès aux grands médias qui sera utile pour cette campagne et ce mandat.  

Sabine Khiari (77) 

Militante écologiste et féministe à Ponthierry, membre des commissions Droits de la femme, Sécurité et tranquillité publique, et Biodiversité. 

Candidate aux législatives 2017, elle est aussi Responsable du pôle femme et enfant au conseil économique et social des Nations unies et à l’Alliance internationale de défense des droits et des libertés. Elle est membre de divers ateliers de travaux de lutte contre la pauvreté à la mairie de Paris. 

Jean-Pierre Bastide (78) 

Conseiller municipal à Houilles, écologiste depuis toujours et militant EELV depuis 2010. En 2014, il présente une liste 100 % EELV. Candidat aux départementales en 2015.  

Son combat local : la préservation de la plaine maraichère de Montesson, pour laquelle il initie la création de la ZAD patate, un collectif citoyen. Actif dans les collectifs pour Notre-Dame-des-Landes à Paris et Houilles, a milité au Collectif Roosevelt, au MFRB, à Romyvelines… 

Michel Rouyer (91) 

Tombé dans la marmite de l’Écologie à 17 ans, cofondateur des AMAP et collectifs citoyens à Palaiseau, membre des commissions Agriculture, Justice, Recherche, Paix et Désarmement. Trésorier Eelv91 (2 mandats) 

Tête de liste aux municipales 2014 (18%). Adjoint à l’environnement, l’énergie et l’hygiène publique avec un excellent bilan reconnu de tou.tes.s. Actif dans le collectif Notre-Dame-des-Landes Plateau de Saclay, milite pour la préservation du Plateau et contre la ligne 18 du Grand Paris Express. 

Anne Le Guenniou (92) 

Militante écologiste convaincue par la nécessité de faire face à l’urgence climatique. 

Engagée sur diverses thématiques environnementales, ayant occupé de nombreux postes internes à EELV, au BED92, au CPR. Élue en charge des adhésions pour un mandat au BER IDF en 2013, conseillère fédérale et aujourd’hui co-animatrice de la Commission Déchet. 

Candidate de nombreuses fois à des élections cantonales, régionales, législatives, elle a à cœur de porter le projet écologiste sur le devant de la scène. 

Janick Magne (93) 

De retour en Seine-St-Denis en 2017 après 40 ans au Japon, engagée aux côtés des militants Hors de France depuis 2011, impliquée dans la lutte antinucléaire suite à la catastrophe de Fukushima, où elle a enquêté, rencontré les victimes et témoigné à travers la France et en Europe. 

Candidate EELV aux législatives 2012 pour la région Asie-Pacifique, élue au Conseil fédéral pour représenter les Français de l’étranger, élue conseillère consulaire EELV au Japon, son engagement n’est plus à démontrer. 

Samuel SZYMANSKI (94) 

Militant antinucléaire – 40 ans; adhérent EELV – 5 ans 

Conseiller fédéral; Membre de: BER IDF/Démocratie Interne, BED 94/Mobilisation, La Brigade Écologiste, Commission post croissance 

Conviction, détermination, franchise et honnêteté sont les piliers de mon engagement pour la post croissance et la démocratie participative. Enthousiasme et force de conviction sont mes atouts pour mobiliser. Rompu aux négociations et au dialogue, je peux promouvoir notre programme et nos candidatEs. 

Roumana Mouhamad (95) 

Militante écologiste à Sarcelles, co-secrétaire du GL Roissy Pays De France (95), militante syndicale, se bat pour une meilleure inclusion scolaire des enfants en situation de handicap et pour de meilleures conditions de travail pour leurs accompagnants. 

Investie dans le milieu associatif sportif pour initier les enfants issus des quartiers au sport. Candidate énergique aux élections municipales 2020 avec une liste de rassemblement qui lui a permis de faire un travail de terrain enrichissant. 

Liste B : Avec Julien Bayou pour gagner la région Ile-de-France !

Présentée par la motion Grandir Ensemble en Ile-de-France

75777891
1Julien BayouLaurence Laffitte GoncalvesGhislaine SenéeChristian Soubra
2Charlotte NennerJacques HuleuxGaël CallonnecFabienne MEURICE-GABBANELLI
3Jean-Luc DumesnilSihem LaamouriNabila KeramaneXavier Guiomar
4Rizlane AdilAlain FontaineDavid JutierMounia Mostefaoui
5Pierre BenassayaKumba DuvillierJuliette SniterBoris MILISAVLJEVIC
6Elsa  AnikinowFarid  Djabali Keyne RichardSylvie Canuel
7Olivier Le MaroisRenée PujolaAmitis MessdaghiPhilippe ROGER
8Rachel Savin-PugetArnaud BonnetRomain ChiaradiaHilda Deghani Azar-Schmit
9Arnaud PérigordAgnès HuleuxLaurence Wastl
10Rokia KebeZine-Eddine Mjati
11Guillaume Poinsignon
12Valérie Girardon
13Fabien Darbois
14Dominique Matintika
15Léon Thébault
16Julie Barthoulot
17Theophile Grzybowski
18Sophie Nicklaus 
92939495
1Rodéric AarsseFrédérique  DenisNadine HerratiAbderhamane Guerzou
2Catherine CandelierSoufiane El mounafisClaude Boulanger-ReijnenCatherine David
3Najib BENARAFAMuriel CasalasproLaurence Le SouffachéMazouni Daho
4Bouchra ToubaDominique CarréMostefa SofiLeila Dfili
5Julien FosseArmonia PierantozziSandra RegolAbdelkrim Bourakba
6Gala VelosoMajid WannassQuentin Bernier-GravatSylvie Fromontelle
7Maxime MESSIERNajat MabchourMarie  Leclerc-BruantKhalid  Zougagh 
8Dominique  GoronEric ManfrediAxel DumontYasmine Kassou
9Renaud DUBOISNabiha REZKALLACeline VercelloniKévin Cuvillier
10Julie MuretSander CisinskiChristian  LargerLaëtitia Zidée
11Jean Pierre MoreauStéphane CASSE
12Vincent Bachmatiuk
13Jamila ATIF SAHOUM
14Gilles Robel
15Christelle Gautier

Avec Julien Bayou pour gagner la région Ile-de-France ! 

Les crises écologique, climatique, sociale, sanitaire et démocratique actuelles démontrent brutalement la pertinence des alertes lancées par les scientifiques et les écologistes. Elles ont rendu partout visible le lien indissociable entre justice sociale et climatique : les plus pauvres vivent dans les territoires les plus pollués et sont les premières victimes des conséquences des dérèglements climatiques, de la dégradation de la biosphère et des habitats environnementaux. Le départ massif d’habitants de la zone dense lors de crise sanitaire a clairement mis en évidence le caractère difficilement vivable de notre région, de ses aménagements ayant réduit drastiquement la place de la nature et de conditions de logements étouffantes. Des actions correctives doivent être apportées dans les meilleurs délais pour y remédier ! La seule politique responsable est celle qui vise de front la réduction des inégalités et la bataille climatique et environnementale. Nous n’avons plus le temps, il nous faut agir maintenant, à tous les niveaux possibles : c’est notre devoir. 

Les écologistes sont aujourd’hui en position de gagner les élections régionales et de diriger la région pour qu’elle devienne la plus grande éco-région d’Europe ! 

Sortir la Région d’un système d’accroissement des inégalités environnementales, sociales, territoriales, prendre des décisions radicales pour la mettre sur le chemin de la transition écologique, alimentaire et solidaire, reconquérir des espaces naturels, agricoles et de biodiversité, réconcilier les territoires dans leurs accès aux ressources économiques et de formation et lutter contre les inégalités et les discriminations : notre projet est ambitieux et pour sa mise en œuvre, il nous faut une équipe motivée, experte et engagée, représentative de la diversité des territoires et de la population francilienne

L’écologie évidemment est l’affirmation d’une orientation politique claire, fondée sur la centralité de l’écologie, la radicalité des propositions face aux urgences. Convaincre et partager la force de cette affirmation, c’est tout l’enjeu de la campagne que devront mener des écologistes rassemblé·e·sancré.e.s sur le territoire, parfaitement conscient.e.s de l’espoir qu’ils-elles portent et doivent assumer en accédant aux responsabilités. 

L’Ile-de-France est une région riche de la diversité de sa population, trop centrée sur la ville-capitale, cosmopolite et aux réalités quotidiennes contrastées. Les priorités du quotidien, la perception des politiques régionales ne sont pas partout les mêmes dans cette région à la fois urbaine et rurale, où des territoires riches et bien desservis par les transports côtoient des territoires pauvres et délaissés par le service public ! Cette diversité doit être portée au Conseil régional par des femmes et des hommes compétent.e.s, ancré.e.s sur leurs territoires respectifs et au fait des réalités locales. Nos candidat.e.s se présentent dans le département où ils-elles militent : nous refusons les parachutages

L’équipe que nous avons l’honneur et le plaisir de proposer pour rejoindre le Conseil régional rassemble des Francilien.ne.s incarnant cette diversité. Ils-elles ont des parcours individuels et collectifs variés, des compétences techniques et humaines complémentaires. Ils-elles représentent les différents territoires et sauront couvrir tous les champs d’action du Conseil Régional. 

Nous pensons que, compte-tenu des enjeux, la radicalité du fond prime sur la radicalité de la forme : c’est pourquoi notre équipe s’appuie à la fois sur celles et ceux qui, ayant été en responsabilité, ont démontré qu’ils savaient relayer et traduire en actes les aspirations écologiques, environnementales et démocratiques, et sur celles et ceux, qui, issue.e.s de la génération climat, par leur conscience encore plus aigue.de l’urgence, nous poussent à agir plus vite et plus fort. 

Nous sommes prêt.e.s à faire gagner l’Écologie, évidemment ! 

Liste C : Une éco-région des territoires

Présentée par la motion Le Souffle de l’Ecologie en Ile-de-France

75777891
1Tymothée BougyLydia LabertrandieStéphane BernardClaire Lejeune
2Malika ErrajafiallahPhilippe CluzeauPatricia ChartonDidier Missenard
3Hicham Fassi-FihriHélène Harel
4Francine Guillaume 
5Sylvain Delavergne 
6Victoria Barigant 
7Tristan Bourvon 
8Anna Laurent 
9Youssef Doghmane 
10Elisabeth Millard. 
92939495
1Sabrina BahmedNadia BelaalaAnnie LahmerElodie Guillerme
2 Pierre ToulouseSlimane Tirera Mehdy BelabbasBernard Roze
3 Stella Delouis Chrysis Caporal
4 Daniel Mouranche Elias Geoffroy
5 Rachida Kabbouri
6 Roland Dinner

Le Souffle Île-de-France 

Une éco-région des territoires   

L’Île-de-France est une région des extrêmes. S’y côtoient le département le plus riche et le plus pauvre du pays ; des zones urbaines très denses mais aussi des terres agricoles et des forêts. Depuis 2008, les inégalités entre les communes se sont encore creusées, notamment du fait d’un aménagement régional mal pensé. Certains territoires concentrent les richesses quand d’autres sont relégués et se paupérisent. Chassées des zones urbaines du fait du prix au m2, les personnes les plus précaires paient un lourd tribut : mobilité contrainte, pollutions diverses, alimentation de mauvaise qualité, etc. 

Depuis cinq ans, les discours et les politiques publiques menés par la droite francilienne exacerbent une compétition internationale délétère. Cette course à l’attractivité est pourtant néfaste pour notre région. Des quartiers entiers sont ainsi bétonnés, livrés à la spéculation immobilière et vendus aux fonds de pensions tandis que nos biens communs (eau, espaces verts, silence, …) sont marchandisés. Le soutien de la région à la tenue des JO 2024 n’en est que la dernière et plus visible manifestation. 

Sur le terrain des libertés, le mandat de Valérie Pécresse a également été marqué par les reculs, qu’il s’agisse de sa conception restrictive de la laïcité ou de la vidéosurveillance dans les lycées et les transports. 

La pandémie qui sévit remet sévèrement l’humanité à sa place et nous n’avons pas fini d’en mesurer les répercussions. Parce que la situation que nous connaissons en Ile-de-France symbolise les enjeux sociaux, sanitaires, climatiques, nous devons sortir de notre zone de confort partisane et réunir les conditions d’un large rassemblement autour des fondamentaux de l’écologie sociale. 

Tandis que les thèses d’extrême-droite ne cessent de gagner des voix et que l’abstention croît au même rythme que la désespérance et la résignation, la responsabilité qui nous incombe est considérable. 

Gouverner la région Île-de-France est à notre portée mais pas seuls. Définissons ensemble un projet ambitieux d’union des forces écologistes et de la gauche qui s’écologise.Saut de page 

Osons la radicalité 

  • Portons une gouvernance collective de nos communs contre les tentatives d’accaparement du secteur privé et le mirage de l’attractivité. 
  • Luttons farouchement contre l’artificialisation des sols et en préservant la biodiversité. Ceci passera notamment par la promotion des circuits courts et de la proximité en général. 
  • Rejetons les frontières y compris symboliques comme le périphérique parisien. Nous devons nous projeter vers un projet de territoires coopératifs. Il devient indispensable de rééquilibrer le centre et la périphérie, notamment en encourageant une pluralité des pôles tout en repensant nos modèles de déplacement. 
  • Défendons la conversion écologique de l’économie francilienne en valorisant les apports de l’économie sociale et solidaire en rupture avec le capitalisme dit vert. 
  • Portons, contre les relégations de tous types, une écologie de l’émancipation, une écologie qui lutte contre les discriminations et les violences, dans l’espace public ou dans la sphère privée, faites aux femmes ou à des minorités. Nous défendons un combat intersectionnel. 
  • Soutenons sport et la culture pour tou.te.s qui est un des ciments essentiels de la construction de l’identité individuelle et collective. Nous considérons la diversité et le pluralisme comme des forces. 

Les candidat.es soutenu.es par Le Souffle s’engagent ainsi à porter une écologie qui s’appuie sur ses deux piliers, environnementale et sociale, dans le dialogue et la construction avec l’ensemble des forces politiques ayant intégré la nécessité d’une société de la post-croissance. La région Ile-de-France doit devenir un véritable levier du changement de société que nous portons. 

Le Souffle propose une écologie des territoires, où la justice sociale et environnementale sera la seule boussole de l’action publique.

Construisons ensemble une éco-région. 

Liste D : Pour faire advenir le Temps de l’Ecologie en Ile-de-France

Présentée par la motion Le Temps de l’Ecologie en Ile-de-France

75777891
1Jean-Baptiste Pegeon Paulin RoyFanny ChargariSteevy Gustave
2Stéphanie DembakNathalie CadiouMorgan JasienskiFadila Chourfi
3Théo Garcia-BadinFatima CunyDawari Horsfall
4Marie AtallahTanguy RuellanSylvie Daeninck
5Bruno Charpentier 
6Michèle Gonnet-Chaubet 
92939495
1Elodie BouzidKader ChibaneLaurence AbeilleBastua Soimadoune
2Frédéric BenhaimDina DeffairiPhilippe BouriachiVincent Gayrard
3Hélène BraconMadjid ChallalSabrina Sebaihi
4Vincent DubailCécile RanguinRomain Zavallone

UNE LISTE POUR FAIRE ADVENIR LE TEMPS DE L’ÉCOLOGIE EN ÎLE-DE-FRANCE 

Génération climat, multiplication des initiatives citoyennes, la nécessité d’écologie politique n’est plus en débat, c’est une évidence pour une immense majorité de nos concitoyen·ne·s. Notre primauté sur le sujet ne fait pas que nous légitimer, elle nous oblige. À nous de fédérer ces énergies et de porter une ambition sans concession contre le dérèglement climatique et pour la résilience face à ses conséquences, particulièrement pour la région Île-de-France. Notre société dépend du vivant et doit réaffirmer la place de la nature, de la biodiversité et des animaux. 

Notre économie, frappée de plein fouet par un nouveau confinement doit acquérir plus de résilience. Nous ferons de notre priorité absolue  un plan d’alimentation territorial (PAT) incluant plus de bio, de végétal, de local et de circuits-courts, dans les lycées et la restauration collective, ainsi qu’avec la rénovation énergétique du bâti, le développement des transports propres et des mobilités actives, l’éducation à l’environnement et la sensibilisation aux économies d’énergie, le traitement des déchets de chantiers et, bien sûr, l’accroissement du secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS). 

Cette ambition peut devenir réalité parce qu’elle répond concrètement aux préoccupations des Francilien·ne·s mais elle ne parlera à tou·te·s qu’en étant résolument une « écologie du quotidien ». Son projet doit marcher sur deux jambes : la justice sociale et l’exigence environnementale, indissociables.  

Notre engagement à réparer la fracture entre quartiers populaires relégués à la périphérie et centres plus favorisés, d’une part, entre territoires ruraux et urbains, d’autre part, doit être infaillible. Puisque nous sommes amené·e·s à diriger l’Île-de-France, le chantier est immense ! Une écologie à la fois urbaine, sociale et rurale est la clef du succès. 

En outre, rendre effective la transition écologique de la région passera nécessairement par une transition démocratique. Nous devons pour cela co-construire notre projet avec nos adhérent·e·s, les forces vives de la société civile et les habitant·e·s, dans un processus éminemment participatif. 

Enfin, il est urgent de trouver des réponses à la question de la place des femmes dans notre mouvement qui se revendique féministe, de celle de la diversité dans une société francilienne elle-même diverse et, bien sûr, de celle de la jeunesse dans un mouvement qui entend incarner la Génération Climat dans les institutions. Faire advenir le temps de l’écologie en Île-de-France, c’est aussi porter des listes aux échéances électorales à l’image des populations et territoires dont nous voulons représenter la traduction politique.  

Voilà pourquoi nous proposons une liste inclusive pour les régionales, à l’image de l’Île-de-France que nous devrons représenter. Cette liste a été désignée démocratiquement car nous sommes convaincu·e·s que pour être crédibles sur nos valeurs, nous devons être exemplaires. En outre, nous y attachons une importance toute particulière à la diversité de la société francilienne, avec des candidat·e·s issu·e·s de la Génération Climat, de tous les territoires dont les quartiers populaires, les personnes en situation de handicap ou bien encore les LGBTQIA. Une démocratie représentative doit représenter toute la population et garantir l’égal accès à la charge publique. Enfin, cette liste regroupe des personnes engagées sur le terrain et qui alimentent au quotidien les propositions de notre mouvement dans l’ensemble des thématiques sur lesquelles les électeur·rice·s nous attendent. 

Plus que jamais, Europe Écologie-Les Verts doit se hisser à la hauteur de l’enjeu des régionales qui se dérouleront dans un contexte historique. Nous pouvons gagner l’Île-de-France et en faire une écorégion solidaire ! Avec votre confiance,  nous ferons advenir ce Temps de l’Écologie en Île-de-France !