[Communiqué] La censure en marche à Meudon
Partager

15 décembre 2020
Communiqué à la presse


La censure en Marche – un habitant de Meudon convoqué au commissariat pour avoir twitté la caricature du député Jacques Maire


Un citoyen de Meudon est convoqué par la police jeudi 17 décembre à 15 h, pour avoir posté sur twitter la photo d’une caricature à l’effigie de Jacques Maire, député LREM des Hauts-de-Seine.


L’ensemble des député-es ayant voté la loi sécurité globale en première lecture à l’Assemblée Nationale, dont Jacques Maire, a été caricaturé par un groupe de dessinateurs. L’objectif du dessin était simplement d’informer sur le vote des député·es. La caricature de Jacques Maire a été collée dans les rues de Meudon et, a été prise en photo et postée sur twitter par un habitant.


Jacques Maire a déposé plainte contre X le 29 novembre dernier pour « acte d’intimidation envers un élu pour qu’il influence une autorité pour l’obtention de décision favorable » et pour « diffamation ».


Europe Ecologie les Verts rappelle que les votes des député·es sont publics et qu’en les publiant simplement, il n’y a pas lieu à intimidation ou diffamation. Les écologistes s’émeuvent qu’un député puisse porter plainte pour ce motif.

Pour défendre le droit d’information, pour défendre le droit à la caricature, et en soutien à l’habitant de Meudon mis en cause, les élu·es écologistes des Hauts-de-Seine se réuniront devant le commissariat de Meudon jeudi 17 décembre à 15 h.


Contact Presse pour le 92 – Pauline Rapilly Ferniot 068127468

Communiqué de Presse EELV Île-de-France