#3 Portrait d’écolo : Léa Balage El-Mariky
Partager

Originaire de Bègles, Léa est diplômée en droit et en sciences politiques. Engagée depuis jeune, elle a été à l’origine d’une pétition pour dénoncer le licenciement abusif de sa mère qui a recueilli près de 50 000 signatures. Aussi engagée comme étudiante en créant une association européenne des étudiant.e.s en droit de Bordeaux et en siégeant au conseil de sa fac, c’est tout naturellement qu’elle s’engage à EELV où elle millite pour que toutes les personnes qui souhaitent prendre part à la vie démocratique aient leur chance.

Elle a par le passé travaillé au sein du cabinet d’Antoinette Guhl, adjointe à la maire de Paris en charge de l’économie sociale et solidaire, ce qui confère à Léa l’expérience et la connaissance des leviers d’actions qui lui permettront de mettre place nos premières mesures écologistes efficacement une fois élue.

Léa participe avec un sens aigu des responsabilités à notre mouvement : elle a été secrétaire régionale en île-de-France jusqu’en janvier, avant de rejoindre l’équipe du Bureau national où elle est en charge des mobilisations. Sur la campagne des municipales 2020, elle a été directrice de campagne d’Anne-Claire Boux dans le 18e arrondissement de Paris. Notre programme pour l’arrondissement est ambitieux, et porte notamment l’idée d’un grand parc sur la friche Ordener-Poissoniers et la lutte aux côtés des familles victimes de violences policières.

Retrouvez les écolos du 18ème ici