#2 Portrait d’écolo : Jean-Luc Dumesnil
Partager

Lorsqu’il a adhéré aux Verts en 1986, Jean-Luc DUMESNIL était déjà un militant LGBT. Dès 1978 il milite au Groupe de Libération Homosexuel (GLH) de Rouen. Il participe aux premières universités d’été homosexuelles (UEH) à Marseille en 1979 et à la création puis l’animation du Comité d’Urgence Anti-Répression Homosexuelle (CUARH). Il participe activement aux actions pour l’égalité des droits, notamment dans le cadre de la campagne présidentielle de 1981. Il réalise « de ses petites mains » la banderole de la première « Marche nationale pour les droits et les libertés des homosexuels et des lesbiennes », organisée par le CUARH le 4 avril 1981 à Paris.
En 1981, il crée et anime un lieu associatif gay et lesbien à Rouen : « Les balcons ». Avec son amie Virginie LEMOINE, il crée « Les Ginettes », un spectacle de chansons humoristiques qui se produira notamment lors des soirées organisées à l’issue des Marches au début des années 80.

Les années 80 sont marquées par l’apparition de l’épidémie de SIDA et la disparition de nombreux militants. Le militantisme va alors se focaliser sur la maladie, la prévention, la solidarité envers les malades…

Membre du Conseil National Inter-Régional (CNIR) des Verts, il fait voter en 1992 la création d’un groupe « Gays et Lesbiennes chez les Verts », qui deviendra quelques années après une commission du parti à part entière.
Le groupe diffusera un petit bulletin « les lauriers roses ». Dans les années 90, il participera aux combats pour le Contrat d’Union Civile qui deviendra le PACS ; pour les hommages aux déportés…

Dans les années 2000 il soutiendra la revendication du mariage pour tous et célébrera en 2013, non sans émotion, son premier mariage gay en tant que maire adjoint du 13e arrondissement. Durant toutes ces années il a assumé de nombreuses responsabilités internes. Aujourd’hui, il s’investi pour la création d’un centre des archives LGBT+ ; pour défendre le droit à la mémoire des victimes du VIH, de l’homophobie, à la mémoire de nos luttes, de nos amours… 

Merci Jean-Luc pour le travail sans relâche consacré à l’écologie depuis des années ! 
 
Retrouvez la commission LBGT EELV ici