#14 Portrait d’écolo : Nadine Herrati
Partager

Aujourd’hui la parole est à Nadine Herrati, maire-adjointe de Gentilly, co-secrétaire EELV 94, conseillère fédérale et membre du BCF : « On ne naît pas écologiste, on le devient !

Cette belle phrase du 2e sexe de Simone de Beauvoir, j’aime à la faire mienne. En effet, je ne crois pas en l’essentialisation des identités, qu’elles soient, sexuelles, culturelles ou doctrinales..Chacun.e doit pouvoir construire sa vie comme elle/Il l’entend. Cette liberté, je l’ai façonnée tout au long de mon parcours aussi bien individuel, professionnel que politique et ce, contre toute forme d’injonction extérieure. Ayant vu le jour ailleurs mais ayant bâti ma vie ici, j’ai œuvré pendant près de 20 ans comme infirmière puis cadre hospitalière, avec une idée à la fois fondamentale et directrice : comment être utile aux autres ? 

De fait, bien que progressiste depuis mon plus jeune âge, je ne suis pas née écologiste, je le suis devenue. Par mon rapport au monde, à sa finitude, à la nécessité de le protéger. Par mon rapport aux individus, à l’attachement qui est le mien à ce que chacun.e dispose de sa vie comme bon lui plaise.Par mon rapport à la solidarité qu’il faut sans cesse repenser et renforcer.Par ma conviction que le progrès technique doit être raisonné, sans rejet doctrinaire mais sans idolatrie tout aussi inepte.Par mon attachement à une Europe à la fois plus intégrée et plus ouverte sur le monde.Par mon amour de la vie, en somme. Mes racines, tant personnelles que politique, je les ai créées. Oui, je ne suis pas née écologiste. Je le suis devenue. »