Saclay, le 24/03/2018 : retour en images
Partager

Retour en images sur la journée de découverte du plateau agricole de Saclay avec EELV Ile-de-France le samedi 24 mars 2018.

La loi Grand Paris a prévu la création d’un pôle scientifique et technologique sur le Plateau de Saclay. L’Etablissement Public Paris-Saclay a traduit cet objectif par la création d’un cluster à visée internationale résultant notamment du déménagement de la faculté d’Orsay, Paris XI et de 7 établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Depuis septembre 2015, un collectif d’associations actionne tous les leviers juridiques dont il dispose pour stopper le programme. 

Saclay Citoyen est un collectif engagé

La journée commence par une déambulation sur le plateau de Saclay, menée par nos deux guides Claudine  et François de l’association Saclay Citoyen, qui prennent le temps d’expliquer les enjeux agricoles et sociaux du projet de cluster.

Pour accueillir ce cluster, deux zones d’aménagement concerté (ZAC) ont vu le jour : l’une autour de l’École polytechnique à Palaiseau (232 hectares) et l’autre dans le quartier du Moulon, sur les communes de Gif-sur-Yvette et d’Orsay (337 hectares). Une troisième ZAC a par ailleurs été créée à Satory en 2014 et une quatrième est en cours de définition à Corbeville. La construction de la ligne 18 du métro et l’élargissement à six voies de la RD 36 entre Châteaufort et Massy-Palaiseau doit permettre de desservir cet ensemble.

D’ici à 2024, un nouvel hôpital pourrait voir le jour dans la ZAC de Corbeville à Saclay. Cette perspective inquiète aujourd’hui syndicats et personnels et habitant-e-s. Cette ouverture entraînerait la fermeture de trois autres équipements publics : les hôpitaux d’Orsay, de Longjumeau et de Juvisy-sur-Orge.

Actuellement, 2.700 ha de terres agricoles sont cultivés par quatorze exploitations sur le plateau de Saclay. Mais l’étalement urbain a déjà avalé presque 1.000 ha depuis 1982, dont 400 depuis 2009. Avec le futur cluster, la tendance va encore s’accélérer.

  La Maison Cocagne emploie des personnes en insertion qui cultivent dans le respect de l’agriculture biologique les anciens champs des bénédictines de l’abbaye Saint-Louis du Temple, à Vauhallan. Ils distribuent plus de 150 paniers de légumes par semaine. Le plateau de Saclay est un exemple de transition vers l’agriculture biologique : de nombreuses exploitations y consacrent une bonne partie de leurs cultures comme la ferme Vandame, la ferme d’Elodie Vilain, et la ferme Monvile.   Les participant-e-s à la journée se sont ensuite retrouvé-e-s autour d’un déjeuner végétarien convivial à Palaiseau, suivi  d‘une table ronde. Celle-ci regroupait Claudine Parayre (membre de la COSTIF et de Saclay citoyen) ; Laurent Sainte Fare Garnot (membre de la SCI Terres Fertiles) ; Jacqueline LORTHIOIS (socioéconomiste spécialiste de la relation emploi-travail sur les territoires) ; les élu-e-s du territoire ainsi que les représentant-e-s du monde agricole. Comme le résume Martine Deloffre, militante EELV 91 venue assister à la journée : « Claudine et François, les 2 intervenants qui connaissent très bien le dossier, ont été très formateurs sur tous les aspects (foncier, agriculture, transports, rôle des universités, problématique de l’hôpital et de la destruction des 3 hôpitaux du Nord Essonne). Je pense que beaucoup dans l’assistance (ceux qui ne sont pas voisins du plateau) ont découvert l’étendu du problème. Il faut vraiment que cela devienne un des principaux chevaux de bataille de EELV IDF. » Le Conseil Régional Politique du mois de mars 2018 a ensuite tenu séance à Palaiseau, dans l’esprit de décentralisation pensé par les nouveaux co-secrétaires EELV IDF Léa Balage et David Jutier.   Pour soutenir et connaître les enjeux du Cluster du Plateau de Saclay :  L’article du Parisien sur la sortie se trouve ICI L’association Saclay Citoyen  La SCI Terres Fertiles Le reportage de Reporterres 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *