Un « Plan Piéton » pour Paris !

À Paris comme dans toutes les métropoles, il est temps de changer notre façon de se déplacer et de faire la part belle aux transports en commun et aux mobilités douces. Au Conseil de Paris de janvier, nous avons adopté un “Plan piéton” ambitieux porté par Christophe Najdovski, qui remet la marche au cœur de la politique de déplacement de la capitale.
Accessible, non polluante, quasi gratuite, la marche n’a que des avantages quand elle est facilitée pour celles et ceux qui la pratiquent.
Lors de ce débat, nous avons proposé une expérimentation de l’abandon des feux tricolores de signalisation, source de 14% des accidents selon les études, qui seront remplacés par des panneaux de signalisation, moins énergivores et qui contribuent à une réduction de la vitesse moyenne des automobilistes.

C’est aussi l’avenir du périphérique qui a fait débat. Contre toute logique, la droite parisienne a profité de ce Conseil pour proposer un projet de couverture du périph’, véritable gabegie financière. Nous avons fait adopter une contre-proposition de transformation du périphérique en boulevard urbain à l’horizon 2030. Mais pour transformer son usage, il faut sensibiliser. C’est pourquoi nous avons demandé et obtenu qu’un événement festif soit organisé sur cette autoroute urbaine, pour que l’espace d’une journée, nous puissions imaginer un périphérique sans voiture et sans pollution.

Enfin, nous avons défendu lors du débat sur l’alimentation durable notre vision d’une ville qui fait la promotion d’une alimentation bio, en circuit court et moins carnée, et de notre soutien à la trajectoire sans déchets. À cette occasion a été annoncée la création d’une nouvelle poubelle de tri pour les bio-déchets, proposition portée par Antoinette Guhl.

Comme il est expliqué sur le site de la Ville de Paris, la capitale va se doter d’une stratégie globale pour les piétons et signer la Charte internationale de la marche. L’ambition est d’inverser la logique des années 1970 qui voulait adapter la ville à la voiture et de répondre à une demande forte des Parisiens. Pour ce faire, des actions de grande envergure sont lancées.

Déjà plus de piétons qu’on ne le pense !

Le paradoxe saute aux yeux de tous les habitués de la Ville lumière: alors que plus de la moitié de l’espace public est dédié aux véhicules individuels, les déplacements urbains des Parisiens effectués en voiture ne représentent que 13% de l’ensemble de leurs déplacements intra-muros. À l’inverse, la part de leurs déplacements à pied s’élève à 52%. Et ce chiffre s’élève même à près de 80%, si l’on étudie les déplacements pour achats à Paris (79% contre 4% en voiture). La vitalité commerciale des quartiers est donc très liée à la possibilité offerte à tout un chacun d’accéder à pied aux lieux où l’on fait ses courses.

De plus, la marche est une pratique bénéfique pour la santé et l’environnement. C’est un mode de déplacement gratuit, accessible au plus grand nombre, et souvent plus rapide et efficace dans une ville dense. Elle contribue à l’hospitalité et à l’agrément des espaces publics.

Pour toutes ces raisons, le Conseil de Paris s’est penché sur une stratégie dite «Paris piéton» consistant d’une part, à répondre aux propositions formulées par les habitants dans le cadre du Budget participatif et des initiatives de démocratie participative lancées par la Ville depuis 2014, et d’autre part, à soutenir les mairies d’arrondissement et les territoires limitrophes de la capitale dans leurs actions de proximité visant à favoriser les aménagements piétons et à mettre la marche à pied à l’honneur.

L’action volontariste de la capitale depuis une quinzaine d’années a déjà permis de développer les circulations douces, d’accroître l’usage du vélo et de regagner de larges surfaces au profit des piétons.

Un enjeu sanitaire et environnemental, une ambition collective

La présente mandature a pour ambition de faire de Paris une ville accueillante où il fasse bon vivre et respirer. 

Plusieurs grandes mesures sont déjà lancées ou prévues à ce titre : Plan pour la qualité de l’air, Plan vélo, Plan Paris Santé Environnement, vitesse limitée à 30km/heure, zone(s) à trafic limité, Schéma touristique, piétonnisation des berges de Seine, réaménagement de sept places parisiennes, extension du tramway et requalification des boulevards des Maréchaux, transformation de portes en places, Plan de prévention du bruit dans l’environnement, végétalisation de l’espace public…

 

Cinq chantiers Paris piéton essentiels

La stratégie Paris piéton propose de lancer cinq chantiers dans la mandature pour :

  1. Faciliter les continuités piétonnes et de nouveaux partages de la voirie.
  2. Favoriser la diversité d’usages de la rue.
  3. Élever les standards de confort des espaces publics.
  4. Repenser l’orientation des piétons.
  5. Conforter la culture piétonne de Paris.

 

Pour aller plus loin :

-> Article Le Monde du 24 janvier 2017  : Paris lance un « plan piéton » pour rééquilibrer l’espace public

-> Interview de Christophe Najdovski dans Le Monde du 9 janvier 2017 : « On développe un transport collectif entre la périphérie et le centre »

 

 

Partagez cet article
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Laissez un commentaire

Close
Donnez plus de poids à IDF
En cliquant un des boutons ci-dessous
Social PopUP by SumoMe